LE BÊTISIERS DE L'ALLOCATION FAMILIALE...

Phrases véridiques relevées dans les correspondances entre la caisse d'allocations familiale et les assurés. L'orthographe est intacte.

· J'ai une femme a l'etat de grosse et je desire m'inscrire a la présentation.

· Le certificat prénatal pour mon enfant que je met dans cette lettre pour arranger mon dossier.

· Je vis maternellement avec ma concubine.

· Je croyais que j'ai le droit de toucher pour le travail de mon cubain.

· Quand mon petit a eu deux ans, la caisse m'en a coupe la moitie.

· Mon mari est pour le moment décède.

· Habitant sur un derrière et ne m'y trouvant pas bien, je voudrais obtenir un prêt pour améliorer mon habitat.

· Je ne possède que quelques pieds de vigne que mon fils fait marcher.

· N'étant pas chômeur secouru, je me suis mis a ramasser un peu de tôle pour faire manger mes petits.

· Faites des efforts, mon enfant va naitre.

· Je voudrais mon argent aussitôt que vous pourrez me l'envoyer.

· J'ai été au lit avec le docteur pendant une semaine, et il me semble m'avoir fait aucun bien. Il faudra que je me procure un autre docteur.

· Selon vos instructions, j'ai donne le jour a deux jumeaux dans une enveloppe ci-jointe.

· Le bébé a besoin de lait et le père ne peut lui en donner.

· Vous avez change mon petit garçon en petite fille est-ce que cela fait une différence ?

· En réponse a votre requête, les dents du devant vont très bien, mais les dents de mon derrière me font très mal.

· Ma femme est enceinte, je vous envoie mes petites affaires dans ce papier.

· Suite au passage du contrôleur, veuillez m'envoyer un carnet de maternité.

· Au guichet on m'a fait attendre une heure toute seule en file indienne.

· Mes dents sont tellement mauvaises que je peux mâcher que du potage.

· On a coupe les bourses de mon fils, il ne va plus en classe.

· Comme mon pauvre mari doit partir chez les fous, je l'envoie a votre bureau.

· Veuillez me faire connaitre la marche a suivre pour une naissance.

· Je suis restée malade a cheval sur deux mois.

· J'espère que vous aurez pitié d'un pauvre homme qui a sept enfants a géré ainsi que sa femme et sa belle mère.

· Je suis devenue veuve après le décès de mon mari.